NEWS

Question-réponses

Question-réponses sur l'appel d'offre

Cette page contient les réponses aux question posées par les candidats à l'appel d'offre.

 

Question n°1

Date : 22 mars 2011

Sujet : Questions relatives à l'appel d'offre TMA Coriolis

L'appel d'offre relatif à la maintenance évolutive des bases de données d'océanographie physique-chimie de l'Ifremer prévoit la mise en oeuvre d'une plateforme de développement compatible avec l'environnement d'exploitation de l'Ifremer.

Pour dimensionner et spécifier cette plateforme nous nous basons sur le document : cordo-dsm-01-044-specification-materiel-logiciel-coriolis.

Ce document fait référence à de nombreux composants logiciels qui ne sont plus disponibles dans les versions citées (OS, compilateurs, cartographie,…).

Pourriez vous répondre à ces quelques questions :

  • Le document est-il à jour ?
  • Est-il envisageable que l'Ifremer mette à disposition une version de ces composants de base ?
  • Est-il envisagé une migration vers des versions plus récentes ?

Réponse, le 6 avril 2011

R1.1 : oui, le document cordo-dsm-01-044-specification-materiel-logiciel-coriolis est à jour. Le système existe depuis 10 ans, certains éléments en exploitation sont anciens (exemple : serveur de traitement Solaris); certains sont récents (exemple : serveur web Apache-Tomcat).

R1.2 : oui, l'Ifremer mettra a disposition les composants de base dont il est propriétaire.
Les logiciels payants installés dans les locaux du contractant (ex : Oracle, produits ESRI) doivent être gérés et financés par le contractant, comme indiqué en page 7 du cahier des charges : "Le contractant doit s'engager à maintenir dans ses locaux un environnement de développement et tests équivalent."

R1.3 : la migration vers des versions plus récentes des différents composants est une activité régulière. Il n'y aura pas à court et moyen terme de refonte globale du système.

 

Question n°2

Date : 4 avril 2011

Sujet : IFREMER

Nous travaillons sur une offre commerciale conjointe avec XXX pour votre besoin d'une TMA évolutive des bases de données d'océanographique physique – chime.

Dans ce cadre nous avons deux questions que vous pourrez trouver dans le document ci-joint. Je vous remercie par avance pour vos réponses, si cela vous parait plus rapide, nous nous tenons à votre disposition pour organiser une conférence téléphonique sur ce sujet.

Question 2.1 : Document « accord cadre, article 3.4.2 » :
« Toute demande de maintenance corrective applicable à un élément logiciel hors période de garantie de six mois ou non développé par le Titulaire est assimilable, dans son mode de traitement, à une demande de maintenance évolutive »
Doit on comprendre qu'une fois les applications reprises en TMA pour le nouveau prestataire, seuls les correctifs liés aux développements nouvellement fait par le repreneur, seront intégrés au forfait de maintenance correctif ?

Question 2.2 : Document « Règlement de la consultation , paragraphe 4.4» :
La proposition financière est à construire sur la base des charges estimées par Ifremer. Est il possible de connaître la répartition des types d'activités qui composent cette charge : % de support fonctionnel / % de maintenance corrective / % de maintenance évolutive (si comprise dans cette charge). ?
Est il possible d'avoir des ordres de grandeur quant au nombre de dossers traités par typologie de dossier (anomalie, support, évolution) par an ? Cette information est importante pour pouvoir s'engager sur un niveau de réactivité.

Réponse, le 6 avril 2011
R2.1 : oui, le contractant n'a pas à assurer la garantie de 6 mois sur les logiciels développés lors du précédent contrat. Cette garantie est assurée par le contractant du précédent contrat. La garantie de 6 mois concerne les développements effectués par le nouveau contractant.
R2.2 : le support fonctionnel est exceptionnel. L'essentiel de la maintenance est évolutive. L'activité de maintenance corrective dépendra de la qualité des logiciels développés. Si la qualité est bonne, la maintenance corrective sera faible.