NEWS

The variables

Les paramètres retenus par les différents services et actions d'observation en France et par la structure inter-organisme Coriolis sont les paramètres océaniques dont le rôle est le plus direct dans le système climatique : température et salinité océanique dans le haut de la colonne d'eau (plutôt les 2000 mètres supérieurs à ce stade), oxygène, fluorescence et quelques autres paramètres bio-optiques ou biogéochimiques, premiers indicateurs indirects des modes de fonctionnement de l'océan vert, en interaction avec l'océan ‘physique' et ‘dynamique'. Ce sont aussi des paramètres (surtout T et S) pour lesquels il y a eu un grand nombre de données, de nature et de précision très diverses et pour lesquels il y a un gros effort national et international mené pour mettre en oeuvre des réseaux d'observation les plus complets/globaux possible.

Des paramètres concernant la circulation océanique (courants dans les premières centaines de mètres sous la surface) sont aussi retenus, soit dans des régions où ces informations sont jugées très importantes (deux mouillages du SO PIRATA), soit de façon indirecte par l'analyse (éventuelle) de sections XBTs répétées à haute résolution, ou par les données ADCP de coque des navires de recherche français (Coriolis) ou les dérives de bouées (ces dernières données sont collectées, traitées, mais ne sont pas encore analysées, qualifiées en temps différé) ou les trajectoires sub-surfaces des profileurs Argo.

Enfin, certaines données sur la variabilité des flux de chaleur, de quantité de mouvement et d'eau à l'interface air-mer et des conditions atmosphériques de surface seront aussi recueillies dans des composantes de ce SOERE (PIRATA, potentiellement RAMA…), même si ces paramètres ne sont pas au coeur du SOERE.

Les précisions requises sur les données sont celles fixées par la communauté de recherche, qui sont plus sévères que celles de l'océanographie opérationnelle; ces dernières ont été rappelées dans les différents articles synthétisant les présentations faites lors de la conférence internationale OceanObs'09 (http://www.oceanobs09.net/). Par exemple, dans le haut de la colonne d'eau, on souhaite que les précisions en température soient de l'ordre de 0.01°C et en salinité de l'ordre de 0.01 psu, précisions qui peuvent être un peu dégradées au voisinage proche de la surface. La précision souhaitée est probablement bien meilleure pour l'océan profond, mais ces régions requièrent des approches d'observation différentes de celles proposées actuellement par le SOERE. Pour des paramètres bio-optiques ou de nature chimique, des précisions ont aussi été établies ou sont en voie de spécification. Les activités menées par le SOERE concernent principalement des données récentes depuis les années 1990 ou début des années 2000, même si dans plusieurs des cas, il repose sur une expérience française acquise depuis la fin des années 1960 (XBTs, données de surface, par exemple). Le SOERE a été fortement dynamisé par la mise en place d'une océanographie opérationnelle, suscitée en bonne part par la disponibilité de l'observation altimétrique satellitaire de qualité depuis le début des années 1990, et en France, par le montage du projet Coriolis, puis de la structure inter-organisme Coriolis, depuis le début des années 2000..